Archives du blog

Mister Babadook, de Jennifer Kent

Note : 4/5  Voilà bien longtemps qu’un film d’horreur n’avait pas été aussi surprenant et enthousiasmant que Mister Babadook, premier film de la réalisatrice australienne Jennifer Kent. Tout au long de ce film d’épouvante fantastique, la réalisatrice ne cesse de démontrer

Tagged with: , , ,
Publié dans À L'AFFICHE, Juillet 2014

Maestro, de Léa Fazer

Note : 4/5 Ne vous fiez pas à l’affiche molle et indifférente du film où les acteurs principaux Michael Lonsdale et Pio Marmai sont platement collés sur un fond jaune uni pour signifier un film un peu auteur mais indé-cool. Heureusement,

Tagged with: , , , , , ,
Publié dans À L'AFFICHE, Juillet 2014

Des Chevaux et des Hommes, de Benedikt Erlingsson

Note : 4/5 Des Chevaux et des Hommes rassemble plusieurs saynètes autour des chevaux et de leurs cavaliers. Chaque famille d’un village isolé est ainsi représentée au sein de la communauté principalement axée sur les chevaux islandais. Ces récits fonctionnent comme

Tagged with: , , ,
Publié dans À L'AFFICHE, Juillet 2014

Shapito show, de Sergey Loban

Note : 4/5 Avez-vous remarqué l’étrange objet cinématographique que l’on peut croiser dans quelques salles pointilleuses de la capitale ? Il faut dire que le réalisateur Sergey Loban n’a pas choisi la voie de la facilité pour son premier film : un film

Tagged with: , , ,
Publié dans À L'AFFICHE, Juillet 2014

Seconds, de John Frankenheimer

Version restaurée Note : 5/5  C’est peu dire que les films de Frankenheimer sont difficiles d’accès en France. Une infime partie de sa filmographie est disponible en DVD et seuls peut-être Grand Prix ou Le Prisonnier d’Alcatraz sont facilement trouvables en

Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans À L'AFFICHE, Juillet 2014

Le Monde de Fred, de Valérie Müller-Preljocaj

Note : 3,5   En cette coupe du monde brésilienne 2014 qui marque la défaite française face à l’Allemagne en quart de finale, un film tombe à pique pour faire relativiser et sourire sur le monde médiatique du football. Ce premier

Tagged with: , , , ,
Publié dans À L'AFFICHE, Juillet 2014

Qu’il est étrange de s’appeler Federico, de Ettore Scola

Scola raconte Fellini  Note : 5/5  Dix ans après Gente di Roma, son dernier film, alors qu’il avait annoncé sa retraite cinématographique en 2011, Ettore Scola retourne derrière la caméra avec ce beau film, hommage magnifique à son ami, son mentor,

Tagged with: , , , ,
Publié dans À L'AFFICHE, Juillet 2014

Suivez-nous sur Twitter
Archives
Paperblog