Loin de la foule déchaînée, de Thomas Vinterberg

Note : 3,5/5 

Comment ne pas être surpris en voyant Thomas Vinterberg signer un film de romance en costumes d’époque ? Pour rappel, le réalisateur est connu pour son premier film Festen en 1998 qui marqua le début du Dogme 95 qu’il signa avec le cinéaste Lars Von Trier au Danemark. Pour la petite blague, Thomas Vinterberg présente aujourd’hui un film tout à fait romantique et sensible alors que son compère Lars Von Trier présentait l’année dernière les deux volets de Nymphomaniac. Une preuve que les gens changent d’avis (heureusement !), et c’est d’ailleurs en partie le sujet de ce nouveau film. 

© Twentieth Century Fox 2015

© Twentieth Century Fox 2015

Le récit s’attache aux aventures de Bathsheba Everdene, une jeune fille de ferme dans la campagne anglaise du XIXème siècle ayant eu la chance d’une éducation intellectuelle. A la mort de son oncle elle voit sa vie basculer en héritant du domaine familial et devient la maîtresse des lieux. 

Le film emprunte beaucoup du personnage et du récit de Portrait de Femme de Jane Campion ; Bathsheba aimant trop l’indépendance pour consentir à se marier, et comme Isabel Archer (le personnage de Campion joué par Nicole Kidman), elle partage son temps entre refuser des époux et prendre en compassion ces admirateurs déboutés. Pour elle aussi cet héritage bousculera son indépendance et sa conviction de rester vieille fille. 

Le parcours des héroïnes est très semblable et pourtant Bathsheba est une agricultrice et met son argent au service de sa ferme alors que l’Isabel de Campion est issue de la bourgeoisie et souhaite voyager dans le monde. 

Les ressemblances dans les films viennent pourtant de la littérature car tous deux sont des adaptations de romans des années 1870-1880, de Henri James pour Portrait de Femme, et de Thomas Hardy pour Loin de la foule déchaînée. Ces histoires étaient alors contemporaines de leurs auteurs. 

Respectant fidèlement l’œuvre du  romancier, Thomas Vinterberg s’éloigne des chemins bien connus des films de romance comme Orgueil et Préjugés de Joe Wright en construisant son film autour de cette femme indépendante et féministe.  Plutôt que de se laisser impressionner par ses sentiments, elle est avant tout une combattante qui compte bien prouver qu’elle aussi mérite sa place parmi les maîtres des grandes fermes de la région. A sa façon et dans son milieu, Bathsheba Everdene est une pionnière en matière de féminisme. 

Outre ce personnage principal, les règles du film romantique sont parfaitement respectées et Thomas Vinterberg exécute l’exercice avec brio. Tout est là pour faire fondre les cœurs tendres cinéphiles : personnages romanesques, séduction, drame, paysages bucoliques et musique lyrique. Le film prend forme ainsi sur des scènes particulièrement efficaces et émotives, autant dans la tristesse que dans la passion amoureuse. Les événements ne sont pas d’une originalité folle mais sont mis en scène dans une simplicité puissante, jouant parfaitement de l’art du cinéma. 

© Twentieth Century Fox 2015

© Twentieth Century Fox 2015

Loin de la foule déchaînée est un pur film de genre à la réalisation précise et infaillible, porté par de très bons acteurs. Un film qui touchera tous ceux qui oseront baisser leur garde et se laisser emporter dans un univers romantique et passionné. N’est pas comparé à Jane Campion qui veut !

Marianne Knecht

Film en salles en Belgique depuis le 20 Mai 2015

et en France le 3 Juin 2015

 

Publicités
Tagged with: , , , , ,
Publié dans À L'AFFICHE, Juin 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivez-nous sur Twitter
Archives
Paperblog
%d blogueurs aiment cette page :